Contact: (514) 866-6500
info@niobaymetals.com
Suivez-nous:
Top

James Bay Niobium livre une étude économique préliminaire avec une valeur actuelle nette après-impôt (8 %) de 1,0 milliard de dollars

Montréal, 14 octobre 2020 – Les Métaux NioBay inc. (« NioBay » ou la « Société ») (TSX-V : NBY) a le plaisir d’annoncer les résultats de l’étude économique préliminaire indépendante (l’ « ÉÉP ») pour son projet James Bay Niobium (le « projet »), situé à 40 km au sud de l’île de Moose Factory, dans le nord de l’Ontario. L’ÉÉP a été préparée avec la société d’ingénierie indépendante G Services Miniers inc. (« G Mining »).

Une conférence téléphonique aura lieu le mercredi 14 octobre à 16h00 HAE. Les informations pour cet appel peuvent être trouvées ci-dessous.

En raison de la géométrie et de l’emplacement du gisement, trois scénarios d’exploitation ont été évalués : une mine à ciel ouvert (scénario no 1), une mine souterraine (scénario no 3) et un hybride des deux méthodes d’exploitation (scénario no 2). Les détails des faits saillants financiers et techniques des trois scénarios sont disponibles sur le site web de NioBay à http://niobaymetals.com/wp/en/home-2/.

 

Tableau 1: Les faits saillants de l’ÉÉP (les valeurs monétaires sont présentées en dollars canadiens, sauf indication contraire)

Ciel ouvert Ciel ouvert +

souterraine

Souterraine
Taux de rendement interne (« TRI ») après impôt 27,5 % 27,0 % 21,6 %
Valeur actuelle nette (« VAN ») après impôt (8 %) 1 008 M$ 856 M$ 733 M$
Période de recouvrement (ans) 3,2 ans 3,2 ans 4,3 ans
Coûts en immobilisations avant la production (incl. 25

% en éventualités)

 

510,5 M$

 

482,0 M$

 

579 M$

Production annuelle moyenne LOM de Niobium 5 470 t Nb 6 213 t Nb 6 283 t Nb
La durée de vie de la mine (« LOM ») 30 années 23 années 23 années
Total des ressources minérales extraites 70,8 Mt 53,7 Mt 53,6 Mt
Teneur moyenne extraite 0,44 % Nb2O5 0,51 % Nb2O5 0,51 % Nb2O5
Revenu brut après la redevance (LOM) 9 264 M$ 8 360 M$ 8 454 M$
Flux de trésorerie total après impôts (LOM) 3 581 M$ 2 696 M$ 2 536 M$
 

Coût C1 (LOM)*

16,10 $US/kg

Nb

18,45 $US/kg

Nb

19,11 $US/kg

Nb

48,48 $/t 63,85 $/t 66,94 $/t
Coût tout compris (coût de maintien + fermeture + coût d’exploitation) 17,58 $US/kg

Nb

20,52 $US/kg

Nb

21,43 $US/kg

Nb

52,93 $/t 70,98 $/t 75,08 $/t
Prix de Niobium LOM 45 $US/kg Nb 45 $US/kg Nb 45 $US/kg Nb
Taux de change (CAD/USD) 1,30 1,30 1,30

*C1 Est le coût du site minier, du transport, du marketing et de la redevance

Claude Dufresne, président et chef de la direction, a commenté: « Nous sommes très heureux de pouvoir enfin démontrer la valeur du projet James Bay comme le souligne l’étude économique préliminaire. Les trois scénarios offrent des rendements solides, mais offrent également des opportunités économiques solides et à long terme aux actionnaires et aux parties prenantes locales. »

 Claude Dufresne a ajouté : « Nous sommes ravis de passer à la phase suivante qui comprendra un programme de forage de définition, des études de base et techniques, et qui renforcera notre engagement et nos relations d’affaires avec la Première Nation Moose Cree et d’autres intervenants. »

 CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE

 Numéro sans frais:                      +1 (833) 900-1546

Numéro international:                +1 (236) 712-2464

Un téléphoniste redirigera les participants à la conférence téléphonique.

Il sera possible d’écouter l’enregistrement de la conférence à partir du 14 octobre 2020 à 19h00 HAE jusqu’à 22h59 HAE le 21 octobre 2020 en composant le 1 (800) 585-8367 (sans frais en Amérique du Nord) ou le 1 (416) 621-4642, puis le code d’accès 9182784. L’enregistrement sera également disponible sur notre site web au www.niobaymetals.com.

Tableau 2: Coûts en immobilisations 

Coûts en immobilisations par zone

(en millions de dollars canadiens)

Ciel ouvert Ciel ouvert +

souterraine

Souterraine
Infrastructures du projet 133 575 133 575 112 615
Énergie & électricité 31 485 31 485 31 485
Gestion des eaux et des résidus 31 413 13 575 20 482
Exploitation minière souterraine 117 729
Extraction minière pré-production 31 312 31 338
Extraction minière en production 29 405 29 405
Usine de traitement et convertisseur 69 985 69 985 99 985
Autres équipements 5 613 5 614 5 612
Coûts directs 332 788 314 977 387 908
Construction indirect 35 018 32 699 34 772
Services généraux 40 406 37 730 40 122
Coûts de pré-production, de démarrage et de mise

en service

 

150

 

150

 

150

Éventualités 102 090 96 389 115 738
Coûts indirects 177 664 166 968 190 782
Coûts en immobilisations totaux 510 452 481 945 578 691
Coûts de maintien 283 163 359 123 416 080
Restauration du site 32 418 23 992 20 692

 

Tableau 3: Les coûts d’exploitation

Coûts d’exploitation par zone ($/t) Ciel ouvert Ciel ouvert +

souterraine

Souterraine
Coûts miniers* 12,13 26,42 29,44
Frais de traitement 14,60 14,62 14,62
Coûts du convertisseur 11,48 12,76 12,89
Frais administratifs et généraux 10,00 10,00 10,00
Total 48,48 63,85 66,94
$US/ kg Nb 16,10 18,45 19,11
  • Coût minier unitaire de 4,43 $/t basé sur un ratio de décapage de 1,8, incluant la remanutention des piles de minerai.

 

Possibilités d’accroître la valeur 

Des études seront effectuées pour déterminer le scénario minier le plus approprié parmi les trois envisagés. Vous trouverez ci-dessous des exemples d’éléments et de programmes visant à améliorer la valeur du projet et qui pourront être inclus dans une éventuelle étude de faisabilité:

  • Les premiers résultats métallurgiques indiquent qu’il existe une probabilité d’améliorer le taux de récupération global au-dessus de 80 %.
  • Les gouvernements fédéral et provincial ont annoncé un programme d’un milliard de dollars pour soutenir le développement des infrastructures dans le nord de l’Ontario. Nous croyons que les coûts en immobilisations associés à l’accès routier et à la ligne électrique peuvent être admissibles à ces types deLes futurs programmes de forage exploreront la zone à haute teneur plongeant vers le nord comme décrit ci-dessous.
  • Des études géotechniques et des forages seront nécessaires pour établir des critères de conception des pentes de la fosse à ciel ouvert qui pourraient potentiellement accentuer les angles et réduire le ratio de décapage (scénarios no 1 et no 2). De même, pour le souterrain, l’épaisseur du pilier de couronne sera évaluée et pourrait être réduite en augmentant la récupération du minerai (scénario 3).
  • Intégration de l’automatisation pour réduire les besoins en personnel (scénarios no 2 et no 3).
  • La production minière est limitée à un maximum de 5 % du marché mondial du Cependant, le gisement peut fournir du matériel supplémentaire afin de maintenir la part de marché advenant une croissance de la demande.

 

 Potentiel d’exploration

  • Le programme de forage de l’hiver dernier a clairement démontré une grande zone à haute teneur plongeant 20 à 30 degrés vers le nord au centre du Les résultats de ces sept (7) sondages ont produit une augmentation de 34 % des ressources indiquées et de 14 % dans la catégorie présumée.
  • La direction de NioBay estime que cette zone à haute teneur pourrait continuer à s’étendre en profondeur sous une série de trous de forage historiques peu profonds au Ce secteur sera une cible hautement prioritaire pour la prochaine campagne de forage.
  • Si cette hypothèse géologique est confirmée, une telle zone à haute teneur pourrait être bénéfique au scénario souterrain et sera évaluée par
  •  Cet automne, NioBay effectuera un levé aéromagnétique détaillé de l’ensemble de la propriété, y compris le permis minier et les 306 nouveaux titres miniers adjacents. Ce levé permettra de mieux comprendre la formation des différentes lithologies de la zone et pourrait révéler d’autres cibles d’exploration, sachant que les carbonatites dans le monde ont une forte tendance à se retrouver en grappes.

Sensibilités

 Le projet James Bay devrait être une exploitation viable à long terme et rentable à divers prix et hypothèses. Le prix du niobium utilisé dans l’ÉÉP est basé sur le prix prévu à moyen terme (cinq ans) et supporté par les hypothèses de prix d’autres projets de niobium. Deux scénarios à des prix bas ont été exécutés pour mieux déterminer la viabilité du projet.

 

Tableau 4: Sensibilités au prix des métaux

Scénarios Prix de Niobium ($ US/kg)
35 40 45* 50 55
Ciel ouvert
VAN (8 %) après impôts (M$ C) 490 749 1 008 1 268 1 527
TRI après impôts (%) 18,2 % 22,9 % 27,5 % 31,8 % 36,0 %
Période de recouvrement après impôts (ans) 4,9 3,8 3,2 2,7 2,3
Ciel Ouvert et Souterraine
VAN (8 %) après impôts (M$ C) 341 599 856 1 114 1 372
TRI après impôts (%) 16,5 % 21,9 % 27,0 % 31,8 % 36,3 %
Période de recouvrement après impôts (ans) 5,7 4,3 3,1 2,6 2,3
Souterraine
VAN (8 %) après impôts (M$ C) 210 473 733 992 1 251
TRI après impôts (%) 12,4 % 17,2 % 21,6 % 25,7 % 29,5 %
Période de recouvrement après impôts (ans) 6,6 5,12 4,3 3,7 3,2

*Hypothèse de prix du scénario de base

 

 Exploitation minière

  • L’ÉÉP considère l’exploitation minière à ciel ouvert dans le scénario no 1 en utilisant sa propre flotte minière. L’exploitation à ciel ouvert est possible étant donné que le gisement est près de la surface; transperçant la formation du socle, cependant recouverte de sédiments et de mort-terrain d’une épaisseur de 10 à 20 m. Un ruisseau coule sur le gisement qui nécessitera un déplacement vers le nord à l’extérieur de l’empreinte minière d’ici la troisième année d’exploitation.
  •  La mine à ciel ouvert sera exploitée pendant 24 ans, période pendant laquelle les matériaux à faible teneur seront entreposés et traités à la fin de la vie de la mine. Un seuil de coupure de 0,12 % Nb2O5 a été appliqué pour la mine à ciel ouvert, ce qui a donné 70,8 Mt d’alimentationde l’usine. Un total de 198 Mt de matériel sera extrait pour un ratio de décapage LOM moyen de 1,8.
  • Pendant la pré-production, un total de 5 Mt est extrait pour fournir des matériaux de construction pour le parc à résidu et pour décaper le mort-terrain. Le taux d’extraction initial est ensuite établi à 7 Mt / an pendant les quatre premières années et augmente jusqu’à 10 Mt / an à la huitième année d’exploitation.
  • La flotte minière sera composée de camions rigides de 64 tonnes jumelés à des pelles hydrauliques avec des godets de 7m3 soutenus par des chargeurs frontaux.

Métallurgie et traitement 

  • Le processus sélectionné a été développé en utilisant la technologie disponible et en conservant certains aspects des travaux historiques effectués. Le schéma de processus et les critères de conception sont basés sur l’interprétation des résultats préliminaires des essais métallurgiques et des pratiques de l’industrie. La description du scénario de processus concerne un débit nominal de 2,4 Mt / an et une disponibilité de l’usine de traitement de 93 %. Le scénario retenu comprend un circuit gravitaire intermédiaire éliminant près de 42 % de la masse avec des pertes de niobium limitées. Cette particularité du procédé minimise les besoins d’énergie et réduit considérablement le volume de pulpe, abaissant ainsi les coûts des réactifs. La consommation de réactifs a été estimée sur les résultats métallurgiques préliminaires.
  • Le faible indice de broyabilité du minerai et le broyage grossier requis pour une bonne libération du minerai de niobium minimisent la puissance requise pour le broyage. Un total de 1900 kW a été estimé pour toute la phase de broyage afin d’alimenter le minerai pour le traitement. Le processus comportera deux étapes de broyage avec diverses étapes de gravité suivies du déschlammer de la pulpe, de la séparation magnétique, de trois étapes de réduction de certains minéraux avant la flottation du Le concentré de niobium sera lixivié, filtré et une séparation gravimétrique sera effectuée pour générer deux qualités de concentré. Les concentrés finaux seront séchés et ensachés pour ensuite être acheminés au convertisseur.
  • Une série d’essais métallurgiques ont été effectués à SGS Lakefield au cours de l’année, avec des résultats confirmant un taux de récupération de 78 % et une teneur élevée en niobium dans le concentré et une faible teneur en impuretés, comme les résultats de l’essai pilote effectué dans les années 1960.

 Infrastructure proposée

  • L’accès au site minier se fera par une route quatre saisons de 38 km à partir du Moose River East au sud de Moosonee. Un tunnel à une voie de 4,0 km est prévu pour traverser la rivière Moose et un dernier tronçon de route de 2,6 km sera relié à la route existante menant à Moosonee, près du poste Hydro One Renison. De Moosonee, le chemin de fer Ontario Northland se connecte à Cochrane et de là, à la route 11 de l’Ontario.
  • L’électricité sera fournie à partir du réseau Hydro One avec une connexion à partir de la sous- station Cette sous-station alimentait la ligne de transport de Five Nations Energy Inc. desservant la mine de diamants DeBeers Victor, maintenant fermée.
  • Les activités minières et l’usine de traitement seront soutenues par des auxiliaires situées sur le site, notamment un atelier d’entretien, un entrepôt, un vestiaire, un entrepôt d’explosifs, un entrepôt de carburant, un bâtiment administratif et un camp d’exploitation. D’autres infrastructures sont prévues à Moosonee, telles qu’un terminal de transit de matériel, un laboratoire et un bâtiment administratif pour des fonctions de soutien telles que la comptabilité, les ressources humaines et autres.

Environnement et restauration du site 

  • On prévoit que le projet nécessitera un examen en vertu de la Loi fédérale sur l’évaluation d’impact coordonné avec l’évaluation environnementale de portée provinciale. La Société proposerait la participation active des communautés des Premières Nations impactées à la conception, à la collecte de données de base et au suivi de la surveillance environnementale. Ce n’est que dans le scénario no 1 que l’on prévoit un permis du ministère fédéral des Pêches et Océans pour le réalignement d’un ruisseau. Des exemples d’autres permis provinciaux qui seront requis: Permis de prélever de l’eau; Loi sur l’amélioration des terres et des rivières; Approbation(s) de conformité environnementale (air et eau).
  • En Ontario, une mine doit déposer un plan de fermeture avant de commencer la Il est prévu qu’avec la participation active des communautés des Premières Nations impactées, le plan de fermeture sera intégré à la conception de la mine et aux approbations environnementales. Le plan de fermeture doit également inclure l’assurance financière que l’opération sera fermée et restaurée.

 

Engagement des parties prenantes 

  • L’engagement des parties prenantes inclura les individus et les communautés intéressés ou touchés par le développement potentiel. Cependant, il y aura un plan d’engagement négocié distinct avec les communautés des Premières Nations potentiellement touchées. C’est en reconnaissance de leurs droits ancestraux protégés par des traités.
  • NioBay collaborera avec la ou les communautés des Premières Nations pour concevoir un plan d’engagement afin de s’assurer que les approbations environnementales sont pleinement conformes à leurs valeurs. La Société a négocié une entente de protection avec la Première Nation Moose Cree.
  • À mesure que les futurs travaux d’exploration et / ou les travaux environnementaux de base progressent, la Première Nation Moose Cree pourrait souhaiter une autre entente à plus long terme touchant l’aspect environnemental et commercial du projet.

 

 Les faits saillants de l’estimation des ressources minérale ( »l’ERM »)

  • Ressource minérale indiquée : 29,7 Mt avec une teneur de 0,53 % Nb2O5 représentantenviron 47 % du tonnage déclaré dans l’ERM RPA 2020.
  • Ressource minérale présumée : 33.8 Mt avec une teneur de 0,52 % Nb2O5 représentantenviron 53 % du tonnage déclaré dans l’ERM RPA 2020.
  • Le pillier de couronne d’une épaisseur de 46 mètres reor.sebtabt 7.2 Mt avec une teneur de 0.5%Nb2O5 a été exclu d’ERM RPA 2020.

La MRE mise à jour préparée par RPA est résumée dans le tableau 4. Les ressources minérales sont conformes aux normes de définition des ressources minérales et des réserves minérales de l’Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole (CIM) du 10 mai 2014 (définitions de l’ICM (2014).

Tableau 4: L’estimation des ressources minérales au 9 juillet 2020, tel que rapporté par RPA

Catégorie Tonne (Mt) Teneur

(% Nb2O5)

Nb2O5 Contenu (M kg)
Indiquée 29,7 0,53 158
Présumée 33,8 0,52 177

 Notes:

  1. Les normes de l’ICM (2014) ont été suivies pour les ressources minérales.
  2. Les ressources minérales sont rapportées à une teneur de coupure de 0,3 % Nb2O5 basé sur des coûtsd’opérations minières souterraines de 70 $ / tonne et un taux de récupération métallurgique de 70 %.
  3. Les ressources minérales sont estimées selon un prix du niobium à long terme de 40 $ US par kg et un taux de change $ US / $ CA de 1:12.
  4. Une épaisseur d’exploitation d’approximativement 7,5 m a été utilisée afin de construire les volumes de ressource.
  5. Une masse volumique de 2,93 g / cm³ a été utilisée.
  6. Les ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n’ont pas démontré de viabilité économique.
  7. Des ressources situées dans un pilier de surface d’une épaisseur de 46 m ont été
  8. Les chiffres peuvent ne pas correspondre en raison de l’arrondissement.

L’ÉÉP est de nature préliminaire, elle comprend des ressources minérales présumées qui sont également spéculatives géologiquement se voit appliquer les considérations économiques qui leur permettraient d’être catégorisées comme réserves minérales, et il n’y a aucune certitude que L’ÉÉP sera réalisée. Les ressources minérales qui ne sont pas des réserves minérales n’ont pas démontré de viabilité économique.

Personnes qualifiées indépendantes

 L’ÉÉP a été préparée pour NioBay par G Mining et d’autres firmes d’experts-conseils, tous des personnes qualifiées (« PQ ») en vertu du Règlement 43-101. Les PQ ont révisé et approuvé le contenu du présent communiqué. La Société et les PQ indépendantes comprennent :

Louis-Pierre Gignac P.Eng, M.Sc.A, CFA, Antoine Champagne P.Eng, Paul Murphy, P.Eng. et Carl Michaud P.Eng. (G Mining)

Jacquelin Gauthier, P.Geo (NioBay), Pierre Pelletier P. Eng (consultant métallurgie)

 

À propos de Les Métaux Niobay inc.

Les Métaux NioBay inc. est une société d’exploration minière détenant une participation de 100 % dans le projet James Bay Niobium situé à 45 km au sud de Moosonee, dans les Basses-Terres de la Baie-James en Ontario. NioBay détient également une participation de 72,5 % dans le projet de niobium et de tantale Crevier situé au Québec et une participation directe de 47 % dans certains titres miniers situés dans les régions de Chibougamau et Normétal, au Québec, aux termes d’une convention de co-entreprise avec SOQUEM.

Mise en garde 

Le lecteur est informé que l’ÉÉP résumée dans ce communiqué de presse est de nature préliminaire et vise à fournir un premier examen de haut niveau du potentiel économique et des options de conception du projet. Le plan minier inclut dans l’ÉÉP et le modèle économique comprennent de nombreuses hypothèses et l’utilisation de ressources présumées. Les ressources présumées sont considérées comme trop spéculatives géologiquement pour avoir des considérations économiques qui leur permettraient d’être catégorisées comme réserves minérales, et il n’y a aucune certitude que l’ÉÉP sera réalisée.

Certaines déclarations contenues dans le présent communiqué de presse constituent des informations prospectives au sens des dispositions des lois sur les valeurs mobilières canadiennes. Ces déclarations sont forcément fondées sur plusieurs croyances, hypothèses et opinions de la direction à la date à laquelle les déclarations sont faites et sont sujettes à de nombreux risques et incertitudes qui pourraient entraîner une différence importante entre les résultats réels et les événements futurs et ceux anticipés ou projetés. La Société n’assume aucune obligation de mettre à jour ces déclarations prospectives dans le cas où les croyances, estimations ou opinions, ou autres facteurs changeraient, excepté si la loi l’imposait.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué. 

 

 

POUR PLUS D’INFORMATION, CONTACTEZ :

Les Métaux NioBay inc.
Claude Dufresne, ing.
Président et chef de la direction
Tél. : 514 866-6500
Courriel : cdufresne@niobaymetals.com
www.niobaymetals.com

Paradox Public Relations
Tél. 514 341-0408 ou 1-866-460-0408
jfmeilleur@paradox-pr.ca

Communications Financières Renmark inc.
Mélanie Barbeau
Tel: (416) 644-2020 or (212) 812-7680
mbarbeau@renmarkfinancial.com
www.renmarkfinancial.com

Follow us on Twitter: https://mobile.twitter.com/NiobayMetals

LinkedIn: https://www.linkedin.com/company/niobay-metals-inc.?trk=biz-companies-cym